Pourquoi la cigarette électronique fait tousser ?

La cigarette électronique permet de réduire progressivement le taux de nicotine présent dans l’organisme d’un ancien fumeur. En dehors de cet avantage et de nombreux autres, elle est très bénéfique pour le consommateur. Cependant, il faut savoir l’utiliser, car un réglage défectueux ou une manipulation inappropriée peuvent engendrer une quinte de toux.

Les causes de la toux due à la cigarette électronique

Il est vrai que la cigarette électronique fait tousser les nouveaux utilisateurs. Il n’y a tout de même pas lieu de s’en inquiéter puisque c’est une problématique commune à tous ceux qui commencent à vapoter.

En effet, cela s’explique par l’envie pressante d’avoir les mêmes émotions que celles ressenties lorsqu’on fume habituellement. Alors même qu’il y a une différence entre fumer et vapoter. Voici donc quelques raisons qui pourraient justifier la toux liée à la e-cig :

  • la dose élevée de nicotine ;
  • une quantité trop forte de propylène glycol ;
  • l’utilisation d’un matériel inapproprié.

Il y a très souvent aussi un vapotage trop rapide et une incompatibilité avec l’e-liquide.

La dose élevée de nicotine

L’effet de picotement à la gorge va s’aggraver et entraîner la toux si le taux de nicotine est élevé. La quantité de nicotine doit alors correspondre au matériel de vape pour éviter cette conséquence. L’utilisation de cette substance dans les e-liquides est primordiale du fait de son apport contre l’accoutumance des anciens fumeurs, mais c’est son taux très élevé qui est souvent la cause des toux qui perturbent le vapoteur. Il faut donc diminuer la quantité de nicotine pour ressentir une sensation moins désagréable à la gorge ou la faire correspondre à votre matériel.

Une forte quantité de propylène glycol et un matériel inapproprié

Le propylène glycol est la substance constitutive des e-liquides. En grande quantité, elle peut causer des brûlures à la gorge, puis des toux. C’est elle qui produit les vapeurs lors du vapotage. Concernant le taux de propylène glycol, il faut donner la priorité aux e-liquides de type végétal. Il faut donc ajouter, au propylène glycol, de la glycérine végétale dans des proportions satisfaisantes.

Quant au matériel, la nécessité de trouver le bon matériel de vapotage s’impose. L’outil de vape doit refléter votre niveau afin que vous ne toussiez pas. Il va falloir opter pour les cigarettes électroniques disposant d’un clearomiseur au tirage serré. Elles vous font obtenir les mêmes pulsions que si vous utilisiez une cigarette classique.

Un vapotage trop rapide et une incompatibilité avec l’arôme

Lorsqu’on vapote avec des mouvements rapides, on laisse moins de temps entre les bouffées. Ce qui cause une toux et des irritations dans la gorge. C’est pour cela que vous devez préférer une inhalation MTL, elle vous permettra de vaper en deux temps. C’est la méthode dite de l’inhalation indirecte. Privilégiez les bouffées de vapeur plus longues afin d’éviter un tirage trop vif de votre vaporette. Pensez aussi à changer votre drip tip en Delrin ou en téflon plutôt qu’un autre en inox, source de chaleur.

Enfin, il se pourrait que vous développiez une incompatibilité avec l’arôme du e-liquide. Si votre matériel est bien réglé, vos substances bien dosées et votre technique aiguisée, changez l’arôme si votre toux persiste puisqu’il se peut que la substance ne soit pas à votre goût.