Permis auto moto école, comment l’obtenir ?

Pas question de conduire une moto sans avoir passé son permis au préalable ! Vous souhaitez en savoir plus sur le processus, le dossier à fournir, et la démarche de A à Z ? C’est par ici que ça se passe !

Passer le permis A1 ou A2 à l’auto-école ?

Il faut savoir qu’il existe deux permis différents pour conduire votre moto. Nous distinguons en effet le permis A1 qui est surtout destiné aux motos qui font moins de 125 cm au cube et pour les plus de seize ans, et le permis A2 (celui sur lequel nous allons nous baser) et qui concerne les motos de moins de 35 kw (il nécessite cette fois-ci d’avoir plus de 18 ans !). Pour celui-là, il faudra s’assurer de :

  • Avoir plus de dix-huit ans.
  • Réussir l’examen pratique.
  • Justifier pas moins de 20 heures de leçons.

Il faudra également faire pas moins de 8h sur piste, et 12h en route pour pouvoir espérer passer l’examen final !

Les épreuves à passer pour obtenir son permis de conduire de moto

Que ce soit pour le permis de conduire catégorie A1 ou e permis de conduire catégorie A2, il est nécessaire de passer à la fois les épreuves théoriques et les épreuves pratiques. Pour ce qui est de l’épreuve théorique (qui est appelée « code »), elle consistait auparavant en une série de questions similaires à celles que l’on passe pour le code de la route réservé au permis de conduire catégorie B (celui pour les automobilistes). Depuis mars 2020, l’examen pour moto comporte désormais pas moins de 40 questions sous format images/vidéos, des épreuves qui ont lieu au sein d’un centre d’examen agréé et où il est nécessaire de décrocher au moins 35 réponses juste sur les 40 proposes.

Parmi les notions bordées, les premiers secours, la circulation inter-file, la conduite apaisée, etc. Pour ce qui est des épreuves pratiques, elle permet de voir si le candidat arrive à appliquer ses connaissances théoriques et s’il dispose des aptitudes nécessaires pour réussir des parcours parfois délicats. Il s’agit aussi de s’assurer qu’il arrive à respecter les mesures de sécurité, et qu’il a conscience du niveau de risque auquel il s’expose lorsqu’il démarre sa moto. Il doit par ailleurs montrer qu’il est capable de s’adapter, à travers en premier lieu l’épreuve hors-circulation qui consiste en un parcours de manœuvres (six au total) avec interrogation orale.

Puis, une autre épreuve en circulation avec une durée de quarante minutes où il faudra utiliser les différentes commandes, faire des analyses et des décisions, communications, diriger le véhicule et adapter son allure, etc. Bien entendu, il faudra réussir à valider l’épreuve hors circulation avant de passer à l’épreuve en circulation où il sera nécessaire d’obtenir au moins 21 points sur 27 pour réussir (sans bien sûr commettre des erreurs graves !).