Comment faire pour s’assurer du suivi de la mise en production ?

La mise en production, c’est en quelque sorte la phase finale pour mettre au point un produit, un service, application, entre autres. Elle constitue alors une partie intégrante d’un projet avec un objectif défini. Toutefois, au cours de la phase de mise en production, il arrive qu’il y ait du retard dans les actions ou une certaine démobilisation des équipes. Pour anticiper sur ces éventuels risques, il est alors important de faire un suivi de la mise en production. Voici quelques idées pour réaliser ce suivi.

Rester dans la lignée des objectifs prévus

La mise en production est une organisation qui est très propice à la bonne marche d’un projet, quel qu’en soit son type. Pour faire le suivi de la mise en production, il est important de s’assurer que l’évolution du projet s’effectue toujours dans la lignée des objectifs attendus. En réalité, si ces divers objectifs ne sont pas bien pris en compte, cela pourrait alors mettre en danger la mise en production. Alors, s’il est vraiment nécessaire, faites un petit rappel des différents objectifs préalablement définis.

Il sera crucial de rester dans cette dynamique durant toute la phase d’exécution de la mise en production. Régulièrement, il sera également important de réunir l’ensemble des parties prenantes de cette phase pour que tout le monde soit au même niveau d’information et d’exécution des différentes tâches. Ces dernières doivent toutes concourir à l’atteinte des objectifs et surtout à la réussite de la mise en production. Il faut éviter tout ce qui est retard, accentuation des risques ou démobilisations des équipes, etc.

Mettre à jour les micro-services

Pour un suivi optimal de la mise en production, il sera également important de mettre à jour ce qui est appelé les micro-services. Ces derniers sont surtout l’ensemble des services qui participent à la mise en œuvre de la phase de mise en production. Ils sont plus ou moins variés en fonction de l’envergure du projet ou de l’activité concernée. Pour chaque service, il sera essentiel d’assurer le bon maintien en fonctionnement des différentes tâches identiques. Ces dernières doivent être conçues de telle sorte qu’aucun arrêt intempestif ne se produise pas.

La mise à jour d’un micro-service consistera alors en la création d’une nouvelle version de la tâche associée à la mise en production. Il faudra mettre fin aux instances existantes et utiliser la nouvelle version de la tâche pour redémarrer le service. Cela peut, peut-être, entrainer une interruption, mais celle-ci doit être la moins longue possible. L’idéal est que l’arrêt soit imperceptible sur la mise en production.

Adapter le suivi à votre organisation

Pour assurer le suivi de la mise en production, il est également essentiel de procéder régulièrement à des reporting. Cela peut être de manière quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle. Cela sera notamment en fonction de votre projet, de vos équipes, de la durée ainsi que des risques associés, entre autres. Pour mener votre suivi à bien, les principales actions à mettre en place sont :

  • la collecte de données,
  • l’anticipation des risques,
  • la mise en place de mesures correctives,
  • l’analyse et la transmission d’informations, etc.

Il sera aussi important d’intégrer quelques indicateurs de pilotages qui serviront de mesures de performance concrètes et chiffrées de la mise en production. Le nombre d’indicateurs et leur spécificité dépendront là aussi de l’envergure de votre projet ou activité.